France

Avec ses 4 millions de pratiquants, selon l’Observatoire de la Laïcité, l’Islam est la deuxième religion en France. Il s’agit principalement de musulmans de 2ème, 3ème ou 4ème génération qui ont contribué et continuent à contribuer largement au dynamisme de notre pays. D’autres, minoritaires, sont issus de l’immigration récente et viennent enrichir de leur présence notre vie quotidienne, notre économie, les arts, la littérature, la médecine, la science, le sport. Il existe enfin des personnes qui se convertissent à l’Islam, environ 4000 par an selon les dernières statistiques.

Pourtant, sous la pression de divers facteurs, comme le reliquat d’une certaine nostalgie de l’époque coloniale, une tradition, hélas bien française, de chercher des boucs émissaires à ses maux, et l’influence de certaines personnalités qui font de la discrimination leur fonds de commerce, les musulmans sont de plus en plus montrés du doigt, comme le furent dans le passé les juifs, les polonais, les italiens.
Objets de l’ire de ceux qui détestent les musulmans : leur façon de s’habiller, leur alimentation, leurs pratiques cultuelles, etc… Comme toujours, dans la logique raciste, la technique de l’amalgame est souvent utilisée pour jeter le discrédit sur nos concitoyens musulmans, notamment en les confondant avec les organisations terroristes qui agissent au nom de la religion.

Pourtant, la pensée musulmane, qui a, dans le passé, fait faire un bon de plusieurs siècles à l’occident, est une richesse inestimable pour la France. Les musulmans sont des Français à part entière qui, loin de constituer une population exogène, éclairent d’une lueur supplémentaire l’âme de la France “Nour ala nour”, “Lumière sur lumière”, selon les termes de la sourate 24 du Coran. En France, l’Islam est, par définition, un “Islam des lumières”.
France et islam, entre passions et haines, des histoires de famille, en quelque sorte….

POURQUOI LES DISCRIMINATIONS DONT SONT VICTIMES LES FRANÇAIS DE CONFESSION MUSULMANE SONT DEUX FOIS RESPONSABLES DES ÉMEUTES EN FRANCE

Une mort qui en rappelle d’autres La mort de Nahel en a rappelé d’autres. En avril, deux hommes ont été abattus sur le Pont-Neuf à Paris, en juin. Dans le 18ème arrondissement, une jeune passagère a été touchée à la tête après le refus d’obtempérer du conducteur. En 2022, 13 personnes ont été tuées par la police lors de contrôles routiers. C’est six fois plus que l’année précédente.  Ces tirs ont souvent pour origine des « refus d’obtempérer »  qui ont connu une croissance exponentielle après la mise …

LIRE LA SUITE »

MORT DE NAHEL : LE RACISME D’ÉTAT EN QUESTION

Depuis trois jours, la France est en feu. En cause, non seulement la mort d’une jeune de 17 ans abattu par un policier, mais l’abandon par les autorités des territoires les plus déshérités, et le racisme et l’islamophobie de la police. Une fois encore, un jeune conducteur sans permis a été exécuté par un membre d’un service de police pour avoir refusé de s’obtempérer. Bien que la population française soit habituée aux violences policières, constatées notamment pendant l’épisode des gilets jaunes, cette fois l’affaire a …

LIRE LA SUITE »

RIEN N’EST PLUS DANGEREUX QUE DES ÉCOLIERS QUI PRIENT

Il aura fallu que des élèves se suicident pour que l’État commence à prendre conscience du problème du harcèlement à l’école et promette de prendre des mesures.La pénurie de professeurs des écoles en France s’aggrave d’année. Les académies, sont amenées à recruter des milliers de contractuels, parfois en « speedating », qui sont souvent engagés malgré une formation insuffisante. La seule académie de Créteil a ainsi recruté cette année plus de 4000 contractuels. Mais qu’est-ce qui met réellement en danger l’enseignement en France ? Le harcèlement, la …

LIRE LA SUITE »

SARKOZY : L’AFFAIRE

Le 17 mai, Nicolas Sarkozy était condamné en appel pour une affaire de corruption. C’est la première fois qu’un ancien chef d’État était ainsi condamné au pénal, même si celui-ci a décidé de se pourvoir en cassation. Joaquinito Maria ALOGO DE OBONO1, Docteur en Droit pénal international de l’Université Paris-Saclay spécialisé dans la corruption d’agents publics étrangers, nous livre ici son analyse d’une affaire véritablement pas comme les autres. Affaire Sarkozy : Écoutes et corruption, condamnation ferme, proportionnalité et individualisation Introduction Lors d’une conversation avec …

LIRE LA SUITE »

FICHAGE DES ÉLÈVES MUSULMANS

Ce vendredi 19 mai, la Dépêche du midi révèle que des policiers ont demandé à une centaine d’établissement de la région de Toulouse d’indiquer le taux d’absentéisme le 21 avril, date de l’Aïd el fitr. « À la demande des services de renseignements et pour effectuer un bilan de cette journée, nous vous sollicitons pour connaître le pourcentage d’absentéisme le vendredi 21 avril, lors de la fête de l’Aïd. Merci de nous faire un retour rapidement », mentionne le courriel adressé aux établissements scolaires. Selon la Dépêche, …

LIRE LA SUITE »

LE FONDATEUR DE LA LIGUE DE DÉFENSE NOIRE AFRICAINE (LDNA) VICTIMES DEMESURES D’INTIMIDATION DE LA PART DE LA POLICE

C’est sans doute une manifestation supplémentaire de la politique du ministre de l’intérieur français qui cherche à intimider les partisans d’une France multiculturelle où les droits de tous, quelle que soit leur origine, leur couleur de peau ou leur religion seraient respectés et qui encouragerait la diversité, richesse de notre pays.   Invité en Azerbaïdjan par la Fondation internationale de la presse eurasienne, Egountchi Behanzin  s’est entretenu avec le président de la fondation, Umud Mirzayev, qui a regretté que la France n’ait pas totalement fait le …

LIRE LA SUITE »

SCHIAPPA… LA RÉPUBLIQUE EST DANS DE BEAUX DRAPS !

« Jusqu’au bout avec JJSS… Y va quand même pas se déloquer, JJSS ? Dis-donc, ça serait chouette comme argument électoral ! ». En 1975, Guy Bedos brocardait l’interview du président du Parti radical Jean-Jacques Servan-Schreiber dans le magazine Lui. Un précédent ? Pas tout à fait, car Servan-Schreiber n’était pas encore ministre et ne portait pas de slip kangourou. La prestation de Marlène Schiappa dans Playboy a vraiment du mal à passer, en particulier au sein même de la macronie. Critiquée par Isabelle Rome, sa collègue …

LIRE LA SUITE »

RETRAITES : « CE QUI EST LÉGAL N’EST PAS FORCÉMENT LÉGITIME »

Le gouvernement demeure encore en place et la réforme des retraites est considérée comme adoptée. Elle doit encore passer les différents contrôles de constitutionnalité opérés par le Conseil constitutionnel après les recours annoncés par les oppositions, et la saisine opportuniste d’Elisabeth Borne elle-même. Un travestissement de l’esprit du 49.3 Néanmoins, les députés constatent l’existence d’une crise politique, malgré le maintien du gouvernement. Le député Charles de Courson, qui défendait la motion de censure pour le groupe LIOT, a dénoncé l’attitude du gouvernement, qui aurait « …

LIRE LA SUITE »

SÉPARATISTES, LES MUSULMANS ? NON. SIMPLEMENT ABSENTS.

Ce jeudi 23, la France se mobilisait. A Marseille, 80 000 personnes défilaient, depuis le vieux port jusqu’à la Porte d’Aix, en passant par le MUCEM. Tout le monde était là. Tous les syndicats, les étudiants, même les gays avec leur drapeau arc-en-ciel. Tout le monde ? Pas tout à fait. Les communautés musulmanes étaient totalement absentes. Où étaient les maghrébins de la première ville arabe de France ? Où étaient les Sénégalais, les Comoriens, si prompts à manifester chaque semaine pour leurs revendications internes …

LIRE LA SUITE »

RETRAITES : MACRON A EU CHAUD, MAIS LE FEU CONTINUE À BRÛLER

Neuf voix d’écart,  Il s’en est fallu de peu. Alors que les analystes s’attendaient que la motion de censure transpartisane présentée par le groupe LIOT soit rejetée avec une trentaine de voix d’écart, seules neuf voix ont manqué lundi après-midi pour qu’elle soit adoptée. Malgré l’apparente pugnacité affichée à l’issue du scrutin par  Elisabeth Borne qui se dit « déterminée à continuer à porter les transformations nécessaires », c’est bien une crise politique sans précédent qui secoue la – relative – majorité présidentielle. L’appel à l’article 49,3 …

LIRE LA SUITE »