France

Avec ses 4 millions de pratiquants, selon l’Observatoire de la Laïcité, l’Islam est la deuxième religion en France. Il s’agit principalement de musulmans de 2ème, 3ème ou 4ème génération qui ont contribué et continuent à contribuer largement au dynamisme de notre pays. D’autres, minoritaires, sont issus de l’immigration récente et viennent enrichir de leur présence notre vie quotidienne, notre économie, les arts, la littérature, la médecine, la science, le sport. Il existe enfin des personnes qui se convertissent à l’Islam, environ 4000 par an selon les dernières statistiques.

Pourtant, sous la pression de divers facteurs, comme le reliquat d’une certaine nostalgie de l’époque coloniale, une tradition, hélas bien française, de chercher des boucs émissaires à ses maux, et l’influence de certaines personnalités qui font de la discrimination leur fonds de commerce, les musulmans sont de plus en plus montrés du doigt, comme le furent dans le passé les juifs, les polonais, les italiens.
Objets de l’ire de ceux qui détestent les musulmans : leur façon de s’habiller, leur alimentation, leurs pratiques cultuelles, etc… Comme toujours, dans la logique raciste, la technique de l’amalgame est souvent utilisée pour jeter le discrédit sur nos concitoyens musulmans, notamment en les confondant avec les organisations terroristes qui agissent au nom de la religion.

Pourtant, la pensée musulmane, qui a, dans le passé, fait faire un bon de plusieurs siècles à l’occident, est une richesse inestimable pour la France. Les musulmans sont des Français à part entière qui, loin de constituer une population exogène, éclairent d’une lueur supplémentaire l’âme de la France “Nour ala nour”, “Lumière sur lumière”, selon les termes de la sourate 24 du Coran. En France, l’Islam est, par définition, un “Islam des lumières”.
France et islam, entre passions et haines, des histoires de famille, en quelque sorte….

« CHARTE DES PRINCIPES POUR L’ISLAM DE FRANCE» : LES FOURCHES CAUDINES DE L’ISLAM OFFICIEL

Elysée - Charte des principes de l'Islam

Le Prophète Mohammad (PSL) a dit : إنّما الأعمالُ بالنِّيّاتِ « Les actions ne valent que par les intentions »Quelles sont donc les intentions réelles des promoteurs et des rédacteurs de la “Charte des principes pour l’Islam de France” et du Conseil National des Imams ? C’est probablement la question qu’il conviendrait de de poser afin d’apprécier la pertinence du projet. L’accouchement difficile d’un texte controversé Après plusieurs propositions de textes, controverses, coups d’éclat, le CFCM a finalement publié sa « Charte des principes pour l’islam de France » …

LIRE LA SUITE »

CNI : LA MOSQUÉE DE PARIS CLAQUE LA PORTE. PREMIER ECHEC POUR LA TENTATIVE DE MAINMISE GOUVERNEMENTALE SUR L’ISLAM

A la surprise générale, le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Hafiz Chams-Eddine, annonce son retrait du projet de Conseil national des imams, provoquant la fureur du CFCM et plaçant le gouvernement dans l'embarras. Une décision qui met en lumières les tensions à l'interieur du CFCM et compromet les chances de réussite du projet gouvernemental de prendre la main sur l'organisation de l'islam en France.

LIRE LA SUITE »

LA LAÏCITÉ, QU’EST-CE QUE C’EST ?

laïcité? Manifestation contre l'islamophobie-

Par Abdel Jallil Asmar En 2014, la cour de cassation validait le licenciement d’une assistance maternelle qui portait un hijab. Il y a quelques jours, une jeune femme se voyait refuser un emploi pour la même raison, enfin, Décathlon a dû renoncer, sous la pression,  à commercialiser en France une tenue de sport incorporant un foulard. Tout cela au nom de la laïcité… Que faut-il donc penser de cette laïcité qui s’invite ainsi dans notre vie quotidienne, dans nos débats politiques ? En réalité, ce concept …

LIRE LA SUITE »

RÉPONSE DE MOHAMMED MOUSSAOUI AU RECTEUR DE LA GRANDE MOSQUÉE DE PARIS

Mohammed Moussaoui

Suite au communiqué de Hafiz Chems Eddine au sujet du projet de Conseil National des Imams et de ses accusations visant le CFCM, voici la réponse de Mohammed Moussaoui au recteur de la Grande Mosquée de Paris Sur le projet de la création du Conseil National des Imams Mohammed MOUSSAOUI, président du CFCMParis, le 29 décembre 2012 Le projet de création du Conseil National des Imams (CNI) a fait l’objet de nombreuses communications et commentaires dont certains ont malheureusement desservi ce projet important pour l’avenir …

LIRE LA SUITE »

CONSEIL NATIONAL DES IMAMS : LE COMMUNIQUÉ DE TAREQ OUBROU

Tareq Oubrou

Le 1er décembre 2020, devant la tournure que prennent les premiers travaux de préparation du Conseil National des Imams et de la charte des imams, initiées par Emmanuel Macron et Gerald Darmanin, Tareq Oubrou, grand imam de Bordeaux, publie le communiqué suivant, avec le soutien de Mohamed Ayari, imam et président du Conseil des imams des Alpes-Maritimes; Mohamed Bajrafil, théologien et islamologue; Nacer Bensalem, imam de la mosquée de Montreuil (Seine-Saint-Denis); Mahmoud Doua, Imam de la Mosquée de Cenon (Gironde); Omar Dourmane, imam prédicateur à …

LIRE LA SUITE »

MON DIEU… QUELLE PAGAILLE !

Gerald Darmanin

Depuis quelques mois, on a le sentiment que les décisions gouvernementales sont prises à la va-vite, improvisées pour donner une réponse immédiate à une actualité qui prend tout le monde de court. La réaction plutôt que la réflexion. Les atermoiements autour du port du masque au début de l’épidémie, la fermeture des librairies alors que les marchands de vin, restent ouverts,  l’ouverture des stations de ski et la fermeture des remontées mécaniques, la rédaction bâclée de l’article 24 du projet de loi « Sécurité globale » et …

LIRE LA SUITE »

QUE LA RAISON L’EMPORTE…

Par Jean-Michel Brun. Hassen Chalghoumi, Président de la Conférence des Imams de France vient de porter plainte contre le Président de la Fondation de l’Islam de France, l’islamologue Ghaleb Bencheikh, pour des propos jugés « outrageants et méprisants. ». L’annonce a immédiatement fait grand bruit, aboutissant à la multiplication, par l’un et l’autre camps, de nombreuses déclarations et pétitions. « Musulmans en France » a pour vocation de donner la parole aux musulmans de toutes opinions, dès lors que celles-ci se conforment aux fondements de la bienséance, le …

LIRE LA SUITE »

LA FRANCE POINTÉE DU DOIGT PAR AMNESTY INTERNATIONAL POUR SON ATTITUDE DISCRIMINATOIRE ENVERS LES MUSULMANS

Amnesty Interntional

“La France n’est pas la championne de la liberté d’expression qu’elle affirme être” constate le journal d’Amnesty International dans son numéro du 12 novembre 2020. “Le ministère français de l’Éducation nationale s’est aussi engagé dans une guerre culturelle contre le multiculturalisme et la « théorie critique de la race ». Selon lui, les tentatives de lutte contre le racisme institutionnalisé reposent sur des idées « importées des États-Unis » et sont un terreau fertile pour « le séparatisme et l’extrémisme ». Or, ce n’est pas faire preuve d’extrémisme que de faire …

LIRE LA SUITE »