Société

MON DIEU… QUELLE PAGAILLE !

Gerald Darmanin

Depuis quelques mois, on a le sentiment que les décisions gouvernementales sont prises à la va-vite, improvisées pour donner une réponse immédiate à une actualité qui prend tout le monde de court. La réaction plutôt que la réflexion. Les atermoiements autour du port du masque au début de l’épidémie, la fermeture des librairies alors que les marchands de vin, restent ouverts,  l’ouverture des stations de ski et la fermeture des remontées mécaniques, la rédaction bâclée de l’article 24 du projet de loi « Sécurité globale » et …

LIRE LA SUITE »

LA FRANCE POINTÉE DU DOIGT PAR AMNESTY INTERNATIONAL POUR SON ATTITUDE DISCRIMINATOIRE ENVERS LES MUSULMANS

Amnesty Interntional

“La France n’est pas la championne de la liberté d’expression qu’elle affirme être” constate le journal d’Amnesty International dans son numéro du 12 novembre 2020. “Le ministère français de l’Éducation nationale s’est aussi engagé dans une guerre culturelle contre le multiculturalisme et la « théorie critique de la race ». Selon lui, les tentatives de lutte contre le racisme institutionnalisé reposent sur des idées « importées des États-Unis » et sont un terreau fertile pour « le séparatisme et l’extrémisme ». Or, ce n’est pas faire preuve d’extrémisme que de faire …

LIRE LA SUITE »

LA LIBERTÉ D’EXPRESSION A-T-ELLE DES LIMITES ?

Tous contre un... ou l'air de la calomnie

Par Jean-Michel Brun Toute liberté a ses limites. Elle ne peut même exister sans elles. Les frontières, par exemple,  garantissent la liberté aux citoyens en les protégeant des menaces extérieures. Le droit et ses règles protègent la liberté des plus faibles en écartant la loi du plus fort. Ses bornes sont définies par la maxime, souvent répétée, mais trop rarement appliquée :  “La liberté des uns s’arrête où commence celle des autres” “Entre le fort et le faible, entre le riche et le pauvre, entre …

LIRE LA SUITE »

LE FIASCO DES MUNICIPALES, LES MUSULMANS, ET LA POLITIQUE

Par Jean-Michel Brun Avec près de 60% d’abstentions, une campagne électorale calamiteuse, des tractations de dernière minute entre politiciens ambitieux, les élections municipales exhalent un inquiétant parfum d’échec pour la démocratie. Les musulmans ne se sont pas plus mobilisés que le reste de la population, et pourtant, des questions, comme la construction de mosquées ou des carrés musulmans dans les cimetières, relèvent des décisions municipales et ont d’ailleurs, comme à l’habitude, souvent servi de prétexte aux candidats désireux de s’attirer les voix de la droite. …

LIRE LA SUITE »