NOTRE DOSSIER : L’AZERBAÏDJAN

L’Azerbaïdjan fut l’un des berceaux de la civilisation musulmane, mais aussi de la civilisation occidentale, à travers ses penseurs, ses poètes, ses musiciens.  Si son conflit avec son voisin arménien l’a placé à la une de l’actualité, la vision que nous avons en France de la situation dans le Caucase du sud est malheureusement biaisée par des medias fortement influencés par l’importante diaspora arménienne française, elle-même soumise aux nationalistes arméniens.

Nous essayons juste, dans cette série d’articles, de rétablir la réalité des faits. Une réalité que nous rapportons de nos reportages sur place, sans parti-pris aucun, mais qui sont le simple fruit de notre travail de journaliste.

DÉPART DE RAHMAN MUSTAFAYEV, L’AMBASSADEUR D’AZERBAÏDJAN QUI A DONNÉ UNE LEÇON À LA FRANCE

Le nouveau contexte des relations France-Azerbaïdjan  Qui connaissait l’Azerbaïdjan il y a deux ans ? En France, personne, ou presque. Et ceux qui auraient pu la situer sur une carte  n’étaient pas légion.  On parlait plus de Dubaï, pourtant situé sur le même fuseau horaire. Un journaliste avait même titré l’un de ses reportages « Bakou, la Dubaï du Caucase, la ville de tous les excès », prouvant d’un même coup qu’il ne connaissait pas grand-chose au sujet, qu’il était également méprisant à l’égard de Bakou et …

LIRE LA SUITE »

QUAND L’ISLAMOPHOBIE GUIDE LA POLITIQUE ÉTRANGÈRE DU SÉNAT

Rapport d'information sur l'islam en France

Par Jean-Michel Brun Le Sénat, poussé par la diaspora nationaliste arménienne et l’islamophobie ambiante, vient d’adopter une résolution anti-azerbaïdjanaise, aussi honteuse qu’inutile. Le 3 octobre, un groupe de sénateurs enregistrait une proposition de résolution violemment anti-azerbaïdjanaise. Cette proposition a été votée ce mardi 15 novembre à une large majorité. Le Sénat n’ayant aucun pouvoir sur la politique extérieure de la France, et ne s’agissant, en tout état de cause, que d’une « résolution », sans aucun effet contraignant, il s’agissait avant tout, pour la « Chambre haute » du …

LIRE LA SUITE »

DES FRANÇAIS SE MOBILISENT CONTRE LE PROJET DE RÉSOLUTION CONTRE L’AZERBAÏDJAN AU SÉNAT

Certains sénateurs, poussés par le puissant lobby arménien en France, prévoient de faire voter une résolution hostile à l’Azerbaïdjan le 15 novembre 2022. Cyril Rabbath, citoyen français vivant en Azerbaïdjan depuis plus de vingt ans, a adressé une lettre au Président de la République française Emmanuel Macron, les membres de l’association Dialogue France-Azerbaïdjan viennent de publier une lettre ouverte à l’ensemble des parlementaires. LETTRE DE CYRIL RABBATH AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE « Je suis citoyen français établi en Azerbaidjan depuis plus de vingt …

LIRE LA SUITE »

FESTIVAL DE FEZ DE LA CULTURE SOUFIE : LE MUGHAM À L’HONNEUR

La ville de Fès, considérée comme la capitale culturelle du Maroc accueille, du 22 au 29 octobre, son 15ème Festival de la culture soufie. C’est la magnifique Madersa Bou’Inania , qui abrite l’événement, placé cet année sous le thème « L’avenir de l’art islamique ». A l’ouverture du festival, une conférence remarquée du professeur et écrivain américain Micheal Barry, qui a mis en lumière les lien entre les traditions artistiques musulmanes en orient et en occident. Suivront une série de rencontres qui aborderont, en présence de spécialistes …

LIRE LA SUITE »

AZERBAÏDJAN-ARMÉNIE : POURQUOI LA POSITION FRANÇAISE EST UNE ESCROQUERIE INTELLECTUELLE

Le monde a décidé de soutenir l’Ukraine face à la Russie. Plus de 80 milliards d’euros ont été dépensés par les pays occidentaux, dont 2 milliards par la France, qui propose maintenant d’offrir 150 euros par mois à ceux qui hébergeraient des réfugiés ukrainiens. Pourquoi ? Parce que le Russie, sous prétexte qu’une partie de l’Ukraine est habité par des Russes, réclame l’indépendance de cette région et que, en raison de cela, a envahi, non seulement le Donbass, mais d’autres régions de l’Ukraine. En Azerbaïdjan, …

LIRE LA SUITE »

FACE AU DRAME DES IRANIENNES, L’AZERBAÏDJAN PIONNIER DE L’ÉMANCIPATION DE LA FEMME

Près d’une centaine de tués. Plus de 1 200 manifestants arrêtés, selon les déclarations officielles. Le bilan des manifestations consécutives au décès de Mahasa Amini, le 16 septembre, s’alourdit en Iran. La jeune fille, qui avait été arrêtée par la police religieuse pour un voile mal porté est morte dans des circonstances encore non élucidées dans un commissariat de Téhéran. Six jours plus tard, une autre jeune fille, âgée d’à peine 20 ans, Hadis Najafi a été abattue le de six balles à la tête, …

LIRE LA SUITE »

ARMÉNIE-AZERBAïDJAN : CEUX QUI CRIENT LE PLUS FORT NE SONT PAS FORCÉMENT CEUX QUI ONT RAISON

Suite à leur défaite en 2020 dans leur perspective d’annexer définitivement le Haut-Karabakh, et à l’échec des récents combats engagés à la frontière avec l’Azerbaïdjan, les Arméniens semblent avoir décidé de concentrer leurs forces sur un autre terrain, parfois plus décisif que celui des canons : la guerre des médias. C’est ainsi que les ambassades azerbaïdjanaises de plusieurs pays ont été la cible des activistes arméniens : Le 5 août dernier, l’Ambassade d’Azerbaïdjan à Londres a été attaquée par les membres d’un groupe religieux radical. …

LIRE LA SUITE »

DEPUIS 2 ANS, L’ARMÉNIE FAIT SEMBLANT DE S’INTÉRESSER À LA PAIX

Champ de mines au Haut-Karabakh

Anastasia Lavrina, analyste politique, journaliste Au cours des derniers mois, la situation dans la région du Caucase du Sud a commencé à changer rapidement. Les grandes puissances, pays d’Asie et d’Europe, expriment leur désir de renforcer et de développer les relations avec l’Azerbaïdjan. La fiabilité de Bakou et son désir de développer un programme de paix dans la région focalisent l’attention. Effectivement, immédiatement après la fin de la guerre de libération de 44 jours, l’Azerbaïdjan a proposé à l’Arménie de signer un traité de paix. …

LIRE LA SUITE »