TAGS ANTI-MUSULMANS SUR LA MOSQUÉE DE CHOLET

Mosquée de la rue du Mal Lyautey à Cholet (Maine et Loire) - Photo Ouest-France


« Vous serez fusillés » Voici les mots nauséabonds inscrits sur la mosquée de Cholet en cette fin de mois de Ramadan.


Lorsque ce couple de choletais, qui habite à quelques mètres de là, découvre, ce mercredi matin, le tag stupide et haineux tracé à la bombe sur le mur de la petite mosquée du quartier Favreau, c’est la consternation.
« C’est violent, ça fait peur.. La mosquée est installée ici depuis des années, il n’y a jamais eu de problèmes avec les voisins. C’est une rue calme » se confient-ils au le quotidien Ouest-France.


Pourtant, des individus ont escaladé la grille qui protège le batiment, fermé depuis le confinement, pour étaler leur haine raciale. Et ils n’ont pas choisi leur moment au hasard. Ces mots ont été tracés dans la nuit du 19 au 20 mai, lors de la « Nuit du destin », symbole, pour tous les musulmans de paix, de sérénité, et de prière.


SOS Racisme dénonce, dans un communiqué, « cette manifestation physique d’une haine envers les musulmans… fruit de la libération de ces paroles malveillantes qui pullulent désormais dans l’espace public et médiatique ».

Si la parole doit rester libre, et n’être enchaînée par aucune censure, le souci de faire de l’audience pousse, hélas, trop de media à offrir des temps de parole disproportionnés aux apôtres de la ségrégation religieuse ou ethnique, qui masquent souvent leur haine sous des propos pseudo-philosophiques. Cela est de nature à encourager, chez les esprits simples, à prendre ces discours pour argent comptant et les pousser à des actions aveuglément violentes.

L’Observatoire National de Lutte contre l’Islamophobie, organe émanant du CFCM, a décidé de porter plainte contre X.

Mais que peut-on faire contre la bêtise ?

Lire aussi

EN ARMENIE LES JEUNES SE PREPARENT A LA GUERRE

Une école militaire patriotique appelée POGA a récemment ouvert ses portes en Arménie. Elle se fonde sur le nationalisme radical et la propagande anti-turque.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code