LA ZAKAT EL-FITR : COMMENT, À QUI LA DONNER ?

LA ZAKAT EL-FITR : COMMENT, À QUI LA DONNER ?

Qu’est-ce que la zakat ?

La zakât زَكَاة est l’un des piliers de l’islam. Le Coran y fait référence dans plus de quatre-vingt versets :

« Soyez assidus à la prière, faites l’aumône, vous retrouverez auprès d’Allah le bien que vous aurez acquis à l’avance, pour vous-même. »
Sourate 2, 110
« Prélève une aumône sur leurs biens pour les purifier et les rendre sans tache. »
Sourate 9, 103

Il s’agit, pour le musulman et la musulmane qui dispose de biens atteignant une limite donnée ( Nissâb), de prélever chaque année une partie de cette fortune (Fixée généralement à 2,5%) pour l’offrir à des personnes méritantes. Cette aumône est considérée comme un droit des pauvres de prélever dans le surplus des plus riches.

“Et sur les biens desquels il y a un un droit bien déterminé (la zakat) pour le mendiant et le déshérité”
Sourate 70, 24-25

Le terme arabe zakât est dérivé du verbe zakkâ زكّى qui signifie à la fois “purifier” et ‘”augmenter” :
La zakat permet en effet de se purifier contre l’attachement excessif à la richesse et aux biens de ce monde et contre l’avarice.
Elle est également source d’accroissement de richesses et de récompenses, un peu comme couper les branches d’un arbre lui permet de repousser avec un feuillage encore plus fourni.


“Dieu réduit à néant le ribâ (profit issu de l’intérêt) et accroit les aumônes.”

Sourate 2, 276

Les 2 sortes de zakat

Il existe deux sortes de zakat. La première est celle dont nous venons de parler, la « zakat el maal », considérée comme un impôt au profit des plus démunis, et à verser obligatoirement chaque année.

La seconde est la zakat el-fitr, qu’il est demandé à chaque musulman de verser pendant le mois de Ramadan, et avant la fête de l’Aid.
C’est celle qui devra être versée avant le 23 ou 24 mai de cette année.
Son montant est libre, mais il est de coutume de lui fixer un minimum, qui est, cette année, de 7 euros par membre de la famille.

Elle est versée aux profit des pauvres et des nécessiteux.
Toutefois, nombre de savants juristes ont émis une fatwa favorable au sujet de la collecte de la zakat (al-fitr, al-mal) et sadaqat (dons de charité) au profit des établissements qui enseignent le Coran et les sciences islamiques.   
En effet, de même qu’il existe une pauvreté matérielle, il existe aussi une pauvreté de la connaissance, à laquelle la zakat peut apporter un soulagement.

Voir notre article sur l’enseignement de l’Islam en France

Cheikh Omar Dormane parle de la possibilité de verser la zakat au profit d’un établissement d’enseignement de l’Islam

Lire aussi

Taqiya

LA TAQIYA

La notion de « taqiya » est l’une des plus utilisées par les anti-musulmans pour prouver l’hypocrisie de l’Islam.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code