France

Avec ses 4 millions de pratiquants, selon l’Observatoire de la Laïcité, l’Islam est la deuxième religion en France. Il s’agit principalement de musulmans de 2ème, 3ème ou 4ème génération qui ont contribué et continuent à contribuer largement au dynamisme de notre pays. D’autres, minoritaires, sont issus de l’immigration récente et viennent enrichir de leur présence notre vie quotidienne, notre économie, les arts, la littérature, la médecine, la science, le sport. Il existe enfin des personnes qui se convertissent à l’Islam, environ 4000 par an selon les dernières statistiques.

Pourtant, sous la pression de divers facteurs, comme le reliquat d’une certaine nostalgie de l’époque coloniale, une tradition, hélas bien française, de chercher des boucs émissaires à ses maux, et l’influence de certaines personnalités qui font de la discrimination leur fonds de commerce, les musulmans sont de plus en plus montrés du doigt, comme le furent dans le passé les juifs, les polonais, les italiens.
Objets de l’ire de ceux qui détestent les musulmans : leur façon de s’habiller, leur alimentation, leurs pratiques cultuelles, etc… Comme toujours, dans la logique raciste, la technique de l’amalgame est souvent utilisée pour jeter le discrédit sur nos concitoyens musulmans, notamment en les confondant avec les organisations terroristes qui agissent au nom de la religion.

Pourtant, la pensée musulmane, qui a, dans le passé, fait faire un bon de plusieurs siècles à l’occident, est une richesse inestimable pour la France. Les musulmans sont des Français à part entière qui, loin de constituer une population exogène, éclairent d’une lueur supplémentaire l’âme de la France “Nour ala nour”, “Lumière sur lumière”, selon les termes de la sourate 24 du Coran. En France, l’Islam est, par définition, un “Islam des lumières”.
France et islam, entre passions et haines, des histoires de famille, en quelque sorte….

LA DÉCISION D’OUVRIR LES LIEUX DE CULTE LE 29 MAI FAIT POLÉMIQUE

Initialement prévue à partir du 2 juin, la réouverture des lieux de cultes a été avancée au 29 mai afin de permettre l’organisation des fêtes de la Pentecôte. Cette décision a provoqué l’incompréhension des fidèles musulmans qui se voient, eux, interdire de fêter l’Aïd, qui n’est séparée de la Pentecôte que de 5 jours. Les organisations musulmanes françaises craignent que cette décision ne soit perçue comme discriminatoire par la communauté. Le 5 mai, la Grande Mosquée de Paris, a publié un communiqué demandant au gouvernement …

LIRE LA SUITE »

PEUT-ÊTRE UNE RÉOUVERTURE DES LIEUX DE CULTES LE 29 MAI

Les lieux de culte ouvrent peut-être le 29 mai 2020

Alors que le gouvernement prévoit une réouverture des commerces et des espaces culturels à partir du 11 mai, les lieux de cultes restaient assimilés aux cafés et restaurants, et leur réouverture prévue après le 2 juin. Cette annonce avait profondément choqué l’ensemble des responsables religieux. « « Dans les petits musées », s’est insurgé Monseigneur Lebrun, archevêque de Rouen, « cela serait plus facile que dans une église, où on est plutôt statique, où les gens ne vont pas courir à droite à gauche comme dans une cour de …

LIRE LA SUITE »

L’ENSEIGNEMENT DE LA THÉOLOGIE MUSULMANE EN FRANCE

Faculté des Sciences islamiques de Paris

Disons-le, l’enseignement de la théologie musulmane en France est un véritable désert. Le constat. La jeunesse française est en déficit de valeurs : les professeurs ne sont plus respectés. Un nombre croissant de jeunes quittent prématurément l’école, et beaucoup de parents ont démissionné de leur rôle d’éducateurs. Les jeunes, qui se trouvent ainsi sans guide, sont en quête de ce qui serait en mesure de leur donner les règles dont ils ont besoin, de ce qui va donner un sens à leur vie. Certains se …

LIRE LA SUITE »

MANIFESTATION CONTRE L’ISLAMOPHOBIE

Manifestation contre l'islamophobie

Face à l’islamophobie, à la prolifération des déclarations anti-musulmanes, aux discriminations à l’embauche et au logement, aux amalgames insultants, et aux pressions exercées sur les pouvoirs publics par les tenants d’un intégrisme laïc, notamment à propos des tenues vestimentaires, et des habitudes alimentaires, plusieurs milliers de personnes, de toutes confessions ont manifesté à Paris, le 17 novembre 2019, en chantant, notamment « Laïcité, on t’aime, tu dois nous protéger ». Video AFP de la manifestation contre l’islamophobie ici

LIRE LA SUITE »