ISLAMO-GAUCHISME

La ministre de l’enseignement supérieur invente le délit d’opinion dans le travail des universitaires

“Là où les idées manquent, un mot arrive toujours à temps. ”
Johann Wolfgang von Goethe ; Les maximes et réflexions (1749-1832)

Passeport islamo-gauchiste
Les réseaux sociaux tournent à la dérision les propos de Frédérique Vidal

Il fallait donc un mot pour censurer les tentations des universitaires de se pencher sur le côté obscur de la France et de son histoire, d’évoquer notamment son sombre passé colonial. Ce sera « l’islamo-gauchisme », inepte cadavre exquis, ignoble monstre lexical nourri des deux hantises du néo-macronisme droitier : l’islam et la gauche.
La haine fait commettre des bourdes, et l’idée saugrenue de demander au CNRS une enquête interne sur les dangers imaginaires de ce concept flou qui, selon la ministre, « gangrène la société dans son ensemble » et contre laquelle « l’université n’est pas imperméable » dépasse les limites. La cinglante réponse de la Conférence des présidents d’université (CPU) , qui représente tous les présidents d’universités, ne s’est d’ailleurs pas fait attendre : “Si le gouvernement a besoin d’analyses, de contradictions, de discours scientifiques étayés pour l’aider à sortir des représentations caricaturales et des arguties de café du commerce, les universités se tiennent à sa disposition. Le débat politique n’est par principe pas un débat scientifique : il ne doit pas pour autant conduire à raconter n’importe quoi. »

Ainsi que le déplore un chercheur interrogé par le Hufffigton Post « Nous sommes devenus la risée de nos collègues étrangers qui ont surnommé la ministre Vidal McCarthy ».
Connaissant le caractère autoritaire de la présidence d’Emmanuel Macron on est en droit de douter que la ministre ait pu sortir une telle énormité sans l’assentiment de ce dernier, qui a peut être utilisé Frédérique Vidal pour tester jusqu’où il pouvait aller trop loin dans le discours extrémiste, quitte à la contredire si l’histoire tournait mal. Ce qui est précisément arrivé, avec le désaveu du porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal qui rappelle “son attachement absolu à l’indépendance des enseignants-chercheurs”.

“L’islamo-gauchisme n’est pas un concept.” s’indigne le CPU dans son communiqué, ” C’est une pseudo-notion dont on chercherait en vain un commencement de définition scientifique, et qu’il conviendrait de laisser sinon aux animateurs de CNews, plus largement à l’extrême droite qui l’a popularisée »

Le 20 février, 600 universitaires plubliaient dans le journal “Le Monde” une tribune réclamant la démission de Frédérique Vidal. Une pétition nationale réunit à ce jour plus de 12 000 signatures, mais la Ministre persiste et signe.

On reprochait depuis quelques mois à Frederique Vidal son silence face à la souffrance des étudiants, peut être aurait-elle été bien inspirée de continuer à se taire.

“Il vaut mieux se taire et passer pour un idiot, plutôt que l’ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet »
Pierre Desproges

Voir aussi notre article : “La loi “séparatisme : un “trumpisme à la française” ?

Lire aussi

EN ARMENIE LES JEUNES SE PREPARENT A LA GUERRE

Une école militaire patriotique appelée POGA a récemment ouvert ses portes en Arménie. Elle se fonde sur le nationalisme radical et la propagande anti-turque.