HEUREUX COMME UN FRANÇAIS EN AZERBAÏDJAN : MAURICE

L’Azerbaïdjan : si loin, apparemment, aux confins du Caucase, et pourtant si près… francophiles obstinés, même si la France ne leur rend pas toujours cet amour, les azerbaïdjanais ont en commun avec notre pays le goût pour la culture, les arts, la littérature, et cette inclination pour le bien-vivre dont nous aimons nous faire les champions.

Ceux qui débarquent un jour à Bakou n’ont plus envie d’en repartir.

Tel est le cas de Maurice. Comme son père, l’Académicien Français Jean-Christophe Rufin, génie polymorphe, représentant de ce que la France est capable de produire de meilleur, Maurice est un intellectuel touche-à-tout. Un temps directeur de l’Institut Français de Bakou, il décide de “retaper” une vieille bâtisse du quartier historique de Bakou. Il en fait un restaurant où trône fièrement un drapeau français offert par des militaires.
Maurice aime la France, Maurice aime l’Azerbaïdjan, si lointaine et si proche…

Lire aussi

BAZAR À ISLAMVILLE

Une fois de plus, les institutions « officielles » de l’Islam de France ont donné un affligeant …