AH, IL EST BEAU LE RÉSULTAT !

Et voilà, à force de reprendre à son compte les leitmotivs racistes et islamophobes de l’extrême droite, la macronie a dédiabolisé la parole identitaire, et fait du Rassemblement National un parti « comme les autres ». alors que Jean-Marie Le Pen, avec le même discours, était infréquentable.

En effrayant, avec l’aide, sans doute involontaire, des medias, le petit peuple de France devant lequel ils ont a agité l’épouvantail d’un « séparatisme », et même d’une invasion islamiste, Emmanuel Macron et son ministre de l’intérieur ont poussé des français, dont la plupart n’ont jamais croisé un musulman de leur vie, à un réflexe d’auto-défense : voter RN.

« Je ferai tout, durant les cinq années qui viennent, pour que [celles et ceux qui ont choisi le RN] n’aient plus aucune raison de voter pour les extrêmes », avait-il déclaré en 2017. Le moins que l’on puisse dire est que c’est raté.

Comment a-t-il pu croire qu’en copiant le programme d’un autre parti, ses électeurs se précipiteraient dans ses bras ?

Son étonnante victoire de 2017 avait poussé nombre d’analystes à voir en Emmanuel Macron une sorte de génie de la politique, alors qu’il n’était en réalité qu’une bête à concours.

En tous cas, les nouveaux députés de Marine le Pen peuvent se cotiser pour lui offrir une montre en or. Ils lui doivent bien ça.

Lire aussi

DÉTOURNEMENT D’ATTENTION

C’est un vieux truc de magicien : on focalise le regard du spectateur sur un …