AH BEN SI ON PEUT PLUS RIGOLER…

Des juifs dessinés avec un nez et des doigts crochus attiraient la foule à Paris en 1941… Ah ben, si on peut plus rigoler !

Une bonne blague sur les gens de couleur racontée avec un soit-disant accent africain… Ah ben si on peut plus rigoler !

Une fine plaisanterie sur le séisme en Turquie et ses 5000 victimes dans un hebdo intouchable… Ah ben si on peut plus rigoler !

En gros, il y a deux types d’humour. Celui-là, et celui de Chaplin, Groucho Marx, Woody Allen, Raymond Devos, Desproges, Coluche. Il paraît qu’on a les humoristes qu’on mérite, les « intellectuels » qu’on mérite, les politiques qu’on mérite. Alors, les Français ne seraient-ils pas dignes d’être gouvernés par des dirigeants pertinents, d’être informés par des journalistes honnêtes, d’être guidés par des « opinion leaders » subtils ?

Les traditions spirituelles diffèrent selon les latitudes, mais elles s’accordent sur un point. Si Dieu façonne notre destin, il nous laisse un pouvoir, immense : celui du libre-arbitre.

Nous sommes libres de refuser l’intolérable, de nous faire sourds à la propagande, de choisir ceux auxquels nous donnons la mission de nous représenter.

Nous ne changerons le monde ni par les armes, ni par l’argent, mais par la force de notre esprit. Qu’attendons-nous pour réveiller nos âmes ?

Jean-Michel Brun

Lire aussi

GAZA : UNE VINGTAINE D’ÉLUS DE GAUCHE SE RENDRONT À RAFAH

Une délégation de vingt-deux élus, dirigée par l’« insoumis » Eric Coquerel se rendra la semaine prochaine …