EXPOSITION BIRUNI À L’UNESCO, PARIS

Du 4 au 8 septembre 2023, l’exposition « Abu Rayhan Beruni. Voyages géographiques et intellectuels » aura lieu au Siège de l’UNESCO à Paris, à l’occasion du 1050ème anniversaire de la naissance du grand scientifique et penseur. Elle est présentée par la Fondation pour le développement de l’Art et de la Culture d’Ouzbékistan.

Grâce à une scénographie faisant appel à des installations multimédias, ainsi qu’une exposition de copies des manuscrits présentées, les visiteurs pourront se familiariser avec la vie et l’oeuvre d’Abu Rayhan Beruni, apprendre ses voyages, ses découvertes et ses recherches, lesquelles ont largement déterminé le développement de la science médiévale et n’ont rien perdu leur actualité jusqu’à ce jour. Au programme du vernissage de l’exposition, un concert de l’Orchestre Symphonique National d’Ouzbékistan sous la direction d’Alibek Kabdurakhmanov, qui interprètera, en première la composition de Dmitry Yanov-Yanovsky «Zij – Musique des Constellations». 

Qui est Abu Rayhan Beruni ? 

Beruni, appelé également Al-Biruni, est l’un des plus grands savants du monde musulman médiéval. Il  est né dans la ville de Kat, la capitale de l’ancien Khorezm. Dès sa petite enfance il a montré un grand intérêt pour la connaissance et l’étude des sciences exactes et humaines. En plus de sa langue natale khorezmienne, Beruni a appris les langues arabe, sogdienne, persanne, assyrienne et le grec. Plus tard, en Inde, il a appris le sanskrit.Abu Rayhan Beruni a laissé derrière soi de nombreux ouvrages sur l’astronomie, physique, mathématiques, géodésie, géologie, minéralogie, histoire, ethnographie et a apporté sa contribution significative au développement de ces sciences.

« La gloire des scientifiques comme Abu Rayhan Beruni nous rappelle non seulement de la valeur durable de la connaissance, mais aussi du fait que véritable désir de connaître le monde n’a pas des frontières. Ses recherches scientifiques qui couvrent des disciplines telles que l’astronomie, la géologie et l’ethnographie, sont l’exemple vivant de ce qu’une seule personne peut élargir les horizons de la compréhension du monde. En plongeant dans l’ambiance d’une exposition personnelle, nous partons en voyage des époques où la passion pour la science conduisait l’humanité à des grandes découvertes. Les travaux scientifiques de Beruni ont grande actualité aujourd’hui que jamais. Le 1050ème anniversaire de la naissance du grand scientifique est devenu une excellente occasion pour la démonstration publique des objets les plus rares inaccessibles auparavant au grand public européen » a souligné Saida Mirziyoyeva. 

 

L’exposition 

« Le projet de l’exposition «Abu Rayhan Beruni. Voyages géographiques et intellectuels» occupe une place particulière dans l’agenda culturel actuel. Il permettra au public européen d’apprendre davantage sur cet eminent scientifique et de comprendre sa contribution à l’environnement intellectuel de toute l’humanité. L’héritage d’Abu Rayhan Beruni est l’objet d’études approfondies des chercheurs du monde entier. Je suis sûr que le projet d’exposition sera intéressé par les visiteurs et leur permettra de porter un nouveau regard sur les liens historiques et culturels de l’Ouzbékistan et sur sa place dans la formation et le développement des concepts scientifiques modernes», a indiqué Gayane Umerova, présidente de la Fondation pour le développement de l’Art et de la Culture d’Ouzbékistan.

Outre une projection multimédia interactive, avec laquelle les visiteurs pourront se familiariser avec les pages des manuscrits de Beruni en haute définition, une courte vidéo sur la vie du scientifique sera également projetée. La superficie totale de l’exposition est de plus de 400 mètres carrés. Une place particulière dans l’exposition est accordée aux copies de manuscrits d’Abou Rayhan Beruni préparées par des spécialistes de l’Institut d’études orientales auprès de l’Académie des Sciences à partir de la collection de la Bibliothèque Nationale de France :

«Chronologie des peuples anciens» qui contient des informations sur les calendriers des civilisations anciennes – perses, chrétiennes, juives et indiennes, sur leurs jours des fêtes et leurs méthodes de calcul du temps. Dans ce travail, Beruni relie ses connaissances astronomiques approfondies avec les gens et leurs traditions socioculturelles.

«Elements de l’Astronomie» est essentiellement un manuel médiéval de base conçu pour enseigner les bases de l’astronomie.

«Al-Qanun al-Masudi» est un traité mathématique et astronomique. Comprend des définitions fondamentales des mathématiques, des calendriers de divers groupes de populations, des constellations, la latitude et la longitude des villes, les mouvements des étoiles et des planètes et la discussion sur la trigonométrie.

«Livre sur l’Inde» est un ouvrage ethnographique sur la société indienne. Beruni a écrit son ouvrage sur la base des observations de la vie des habitants du nord du Pakistan et de la communications avec des penseurs indiens et de lectures de la littérature sanskrite.

A l’occasion de l’ouverture de l’exposition le 4 septembre, la première mondiale d’une œuvre de l’éminent compositeur Dmitri Yanov-Yanovsky aura lieu dans la première salle du siège de l’UNESCO. La composition «Zij – Musique des Constellations» a été créée par l’auteur en hommage aux quatre grands esprits de l’Orient : Al-Khorezmi, Ibn Sina, Abu Rayhan Beruni et Mirzo Ulugbek. La représentation de l’Orchestre Symphonique National d’Ouzbékistan sous la direction d’Alibek Kabdurakhmanov sera accompagnée d’une cartographie 3D, plongeant les spectateurs dans l’atmosphère de grandes découvertes scientifiques et présentant de nouvelles facettes du patrimoine culturel et historique de l’Ouzbékistan. 

La Fondation pour le développement de l’Art et de la Culture auprès du Cabinet des Ministres de la République d’Ouzbékistan a été fondée en 2017 par décret du Président Shavkat Mirziyoyev. La mission de la Fondation est l’intégration de la culture de l’Ouzbékistan dans l’espace culturel mondial, le développement des opportunités au sein du pays à travers la création d’un environnement inclusif et accessible dans les institutions culturelles, la rénovation des musées, le développement du mécénat et la formation des ressources humaines des musées, théâtres et autres institutions culturelles. Les projets de la Fondation couvrent plusieurs domaines: art, littérature, théâtre, musique, architecture, chorégraphie, cinéma. Appliquant une approche interdisciplinaire et réunissant des spécialistes de différents pays, la Fondation promeut au développement de la diplomatie culturelle entre les pays de la CEI, d’Europe et d’Asie.

Voir le site de la Fondation acdf.uz  

Lire aussi

LE « KURASH », LUTTE TRADITIONNELLE DE L’OUZBÉKISTAN PRÉSENTÉE À PARIS

C’est un rendez-vous unique qui s’est tenu au pied de la Tour Eiffel rassemblant de …