DIHYA, UNE VOIX POUR LA PAIX ET LA FRATERNITÉ ENTRE LES PEUPLES

Née dans les Aurès, comme le chaoui, cette musique berbère dont elle est la diva mondialement reconnue, Dihya est une ambassadrice de la paix, du dialogue et de l’amour entre les peuples. De sa voix chaude et envoûtante, elle dénonce les violences, notamment celles faites aux femmes et aux enfants, éternelles victimes de la lâcheté et de la bêtise.

Pas étonnant que Zohra Nedjahi ait choisi comme nom de scène Dihya, autre nom de la reine guerrière Kahina qui défendit le peuple berbère contre l’invasion des Omeyyades. Elle fut aussi considérée comme l’une des premières féministes de l’Histoire.

Après une petite enfance passée dans son village natal de Taghit, en Algérie, la future chanteuse arrive en France à l’âge de 8 ans. Elle apprend le chant, puis remporte de nombreux concours et commence une carrière d’art lyrique en France, en Italie, en Grèce.

A son retour en Algérie 20 ans plus tard, elle se consacre à la musique chaoui dont elle devient la représentante la plus emblématique.

Dihya vit aujourd’hui en France et continue de diffuser ses messages de paix,  notamment à travers des chansons pour enfants, car c’est sur eux qu’il faudra compter pour construire  un monde plus tolérant et plus fraternel.

C’est cette parole que Dihya va porter le 22 mai 2024 lors d’un concert « Musique et Art pour les Enfants du Monde » organisé à Paris, au siège de l’UNESCO, sous l’égide de l’Association internationale de diplomatie culturelle et du Club français pour l’UNESCO, avec le soutien de l’Association communautaire de l’UNESCO.

Autour de ce concert, Dihya et l’artiste-peintre Maria Arous Achmar animeront, pour les enfants, des masterclasses musicales et artistiques au cours desquelles ils auront une occasion unique d’apprendre de nouvelles formes d’expression à travers l’art. Les participants apprendront non seulement les bases des techniques vocales et picturales, mais découvriront également les traditions culturelles de différentes nations, favorisant la compréhension et le respect mutuels dans ce monde qui est, et, espérons-le, restera multiculturel .

Cet événement sera une merveilleuse opportunité pour les enfants de différentes parties du monde d’échanger des expériences culturelles et des idées créatives, qui joueront sans aucun doute un rôle important dans leur développement personnel et artistique.

Retrouvez la magie de Dihya à travers ses albums : « Ekker d! Ekker d! Chants et Rythmes berbères des Aures« , « Usin d! Usin d!« , « Setta Frank » et « Dzaïr Essa ».

Lire aussi

LE MAROC ET L’AZERBAÏDJAN RESSERRENT LEURS LIENS ET S’AFFRANCHISSENT DES VISAS

Le Maroc et l’Azerbaïdjan ont conclu, le 4 mai 2024, en marge de la 15e Conférence …