LES FEMMES QUI ONT PORTÉ L’ISLAM

Par Coline MULATIER

Contrairement aux idées reçues, l’islam reconnut immédiatement la valeur des femmes. 

Khadija bint Khowaylid :

Khadija était une noble dame de La Mecque, une riche commerçante. Surnommée “La Tahira” (la Pure), Khadija jouissait d’une excellente réputation à La Mecque.
Mariée deux fois, elle avait déjà eu des enfants quand elle engagea un certain Muhammad ibn Abd’Allah qu’elle estimait pour accompagner ses caravanes de marchandises.
Attirée par l’honnêteté de cet homme énigmatique, Khadija envoya une amie demander à Muhammad ibn Abd’Allah s’il était éventuellement intéressé par une union avec elle.
Muhammad ibn Abd’Allah, très surpris, accepta cette demande en mariage. Khadija devint sa femme en 595.
Même si quinze ans séparaient les deux époux, ils vécurent heureux et eurent 6 enfants.
Muhammad ibn Abd’Allah se réjouit de la naissance de chacune de ses quatre filles. 

Lors du tout début de la Révélation, en 610, Muhammad ibn Abd’Allah, devenu prophète, se confia pour la première fois à son épouse Khadija qui le crut et le rassura. Elle aurait dit au Prophète qui doutait de la réaction des Mecquois : “Tu peux au moins m’appeler, moi, avant les autres hommes car je crois en toi.” (sira de Tabari)
Khadija fut le premier être humain à réciter chahada. Elle fut une aide précieuse pour le Prophète, une grande résistante face aux persécutions qui débutèrent en 613.
Khadija dépensa son énergie et ses rjchesses à aider les musulmans persécutés. Elle fit entrer de la nourriture dans le quartier des musulmans boycottés. 

L’ange Jibril vint à Muhammad et lui dit de saluer sa femme Khadija de sa part et aussi de la part d’Allah ! Aucun autre Compagnon du Prophète n’eut droit à un tel honneur. L’ange Jibril promit aussi au Prophète que Khadija obtiendrait une belle demeure au Paradis où nul bruit viendrait la déranger. 

Toutes ses épreuves épuisèrent Khadija qui avait déjà plus de 60 ans, ce qui était très vieux à l’époque. En 619, elle mourut dans la misère, mais aimée et respectée de tous.
On peut supposer que Khadija reçut la belle et calme demeure au Paradis que l’ange Gabriel avait évoquée.
Le Prophète plongea dans ce que l’on appellerait aujourd’hui une dépression. Les musulmans appellent encore cette période de deuil “l’Année de la Tristesse”.
Le prophète Muhammad dit de Khadija : “Elle crut en moi quand les autres me traitaient de menteur. Elle dépensa ses biens au service de l’islam. Et elle me donna des enfants.”
Puis le prophète Muhammad nomma les 4 femmes accomplies du Paradis : Maryam, Assia, Fatima et Khadija.