INTERVIEW DE MELIKH YEVDAYEV, PRÉSIDENT DE LA COMMUNAUTÉ DES “JUIFS DE MONTAGNE” EN AZERBAÏDJAN

Pourquoi parler de l’Azerbaïdjan ? Bouc émissaire des medias français, encouragés par le conflit qui l’oppose à la République d’Arménie, l’Azerbaïdjan est pourtant un pays laïc, multi-culturel, multi-confessionnel, l’un des plus tolérants au monde. Nous publions, dans ce numéro et dans les numéros suivants une série de témoignages sur les différentes “nations” azerbaïdjanaises. Ici, l’interview de Monsieur Melikh Yevdayev, qui préside la communauté des “Juifs de montagne”

L’AZERBAIDJAN EST PROBABLEMENT LE PAYS POSSÉDANT L’ENVIRONNEMENT MULTICULTUREL LE PLUS ÉPANOUI DU MONDE

Qui sont les « Juifs de montagne » ?

Le premier temple construit par Salomon à Jérusalem fut détruit en 587 avant notre ère par les armées de Nabuchodonosor II. Après cela, la migration des Juifs commença et certains d’entre eux se répandirent dans le monde, notamment en Azerbaïdjan où ils vivent depuis plus de 20 siècles, formant la communauté des « Juifs de montagne ».

Quelle est la situation des juifs en Azerbaïdjan ?

Juifs en Azerbaïdjan
Synagogue de Tisha Beav Krasnaya Sloboda – Quba – Photo © Maya Baghirova

En Azerbaïdjan, les Juifs ont des relations fraternelles avec chacun des représentants des autres communautés religieuses musulmanes et non musulmanes. Un exemple est notre amitié avec l’archevêque Alexander qui m’invite souvent à participer aux fêtes chrétiennes. Bien que nos religions soient différentes, nous avons toujours vécu en paix. Le président Heydar Aliyev avait fait de la fraternité l’un des piliers de la nation, et rappelait que  «La tolérance est une manifestation de la haute culture de notre peuple». Toutes les communautés ont des perspectives égales de développement en Azerbaïdjan, qui possède l’environnement multiculturel et multiconfessionnel le plus fertile au monde. Nous n’avons jamais connu d’antisémitisme ou de discrimination. Je dis souvent que nous devrions être reconnaissants à nos ancêtres d’avoir choisi un tel pays pour nous.

Nos fêtes incluent Rosh Hashanah, Yom Kippour, Pessah (Pâques), Souccot, Chavouot et autres. Rosh Hashanah est célébré en septembre et dure 2 jours. Durant cette fête, du miel et des pommes sont disposés sur la table pour rendre le nouvel an doux. Yom Kippour commence 10 jours après Rosh Hashanah. La Pâque dure 8 jours. Sept semaines après, la fête de Chavouot commence. Les juifs jeûnent jusqu’à 20 jours à différents moments de l’année et le jeûne dure chez nous 24 heures. Savez-vous que la Torah et le Saint Coran ont été révélés par Dieu Tout-Puissant à 1500 ans d’intervalle au cours du même mois, le Ramadan ?

juifs de montagne en Azerbaïdjan
@Maya Baghirova

Il existe en Azerbaïdjan neuf synagogues, un collège et deux écoles secondaires israélites en langue russe et trois jardins d’enfants. Les synagogues sont situées à Gouba, Oguz et à Bakou. La synagogue de notre communauté a été construite grâce au concours  du président Ilham Aliyev et fonctionne depuis mars 2011. La construction d’une synagogue dans un pays musulman, aux frais de l’Etat, est un fait sans précédent. L’État continue de soutenir les juifs des montagnes, y compris ceux qui vivent aujourd’hui Amérique, en Israël, en France, au Canada et en Australie. Ils sont près de 200 000 dans le monde. Nous venons même de recevoir un terrain pour y construire un nouveau centre culturel. Le gouvernement alloue d’ailleurs des aides financières à toutes les communautés religieuses d’Azerbaïdjan.

Vous sentez-vous plus juif ou plus azerbaïdjanais ?

Juifs de montagne d'Azerbaïdjan
© Maya Baghirova

Nous sommes pleinement juifs et pleinement azerbaïdjanais. L’Etat nous a donné les moyens de préserver notre religion, notre langue nos traditions. Au sein de la Société, nous sommes des citoyens comme les autres, à part entière, dont les droits sont garantis par la Constitution. L’Azerbaïdjan permet aux juifs de vivre en paix, et d’exprimer totalement leur judéïté. Et ceci nous pouvons en témoigner au quotidien.  L’Azerbaïdjan est notre patrie, et bien sûr que nous soutenons totalement notre pays dans les épreuves qu’il traverse, dans les projets qu’il conduit. Les combats et les victoires de l’Azerbaïdjan sont les nôtres.

Nous sommes unis autour de l’Azerbaïdjan comme les doigts d’une seule main avec le reste de la population. Le pays compte des martyrs et des héros nationaux appartenant au peuple juif, comme Agarunovich Agarunov. Il a été tué sur le champ de bataille en 1992 par un sniper lors des batailles pour la libération de Shusha, la terre historique d’Azerbaïdjan. Lors des funérailles d’Albert Agarunov, le mollah et le rabbin ont prié en même temps. Il a reçu le titre de héros national d’Azerbaïdjan, a été enterré dans l’allée des martyrs à Bakou, et en 2019 une statue a été érigée à Bakou dans la rue qui porte désormais son nom.

Nous sommes des citoyens azerbaïdjanais, nous ne l’oublions pas quel que soit l’endroit où nous nous trouvons, et cela fait partie de notre fierté.

Propos recueillis par Aytan Mouradova

Photos Maya Baghirova

Voir aussi notre article sur la communauté Molokan

Lire aussi

ISLAM EN FRANCE : ARRÊTEZ CE BAZAR !

Par Jean-Michel Brun Individuellement, ce sont de braves gens, qui souhaiteraient que l’islam soit en …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code