CORONAVIRUS : Les ablutions réduisent le risque de contamination

Sans vouloir être trop caustiques, le coronavirus a appris à nos concitoyens qu’il convenait de se laver les mains et le visage plusieurs fois par jour. Et ce, pour éviter les infections. Cela va changer le quotidien de chacun. Pas celui des musulmans qui pratiquent, ce rituel depuis toujours.

Une étude britannique vient d’apporter de l’eau au moulin à ce constat.

Les minorités ethniques plus touchées par le coronavirus, sauf les populations musulmanes

Les statistiques démontrent que les régions les plus peuplées de “non-blancs” sont les plus touchées. 34,5 % des patients en soins intensifs sont issus de minorités ethniques, alors qu’ils ne représentent qu’environ 14 % de la population. Or, un rapport publié par le professeur Richard Webber établit que celles où les musulmans sont majoritaires sont les moins touchées. Ce rapport a été conçu en collaboration avec Trevor Philipps, un écrivain et ancien politicien travailliste.

Plusieurs pistes ont été suivies pour tenter d’expliquer ce paradoxe. Finalement, les auteurs de l’étude sont arrivés à cette conclusion : la pratique des ablutions a réduit le risque de contamination par le coronavirus.

“Si l’une des clés pour stopper la transmission du virus est le lavage des mains, une communauté religieuse dont l’ensemble des fidèles se lavent soigneusement cinq fois par jour avant d’effectuer les cinq prières quotidiennes, en se conformant à un rituel de purification très rigoureux, aurait-elle quelque chose à nous apprendre ?’’ s’est interrogé Trevor Philipps dans une interview donnée au quotidien ‘The Times”.

De fait, dans la mesure où la précarité est un facteur aggravant de propagation du virus, on pouvait s’attendre à une contamination massive au sein des minorités musulmanes pakistanaises et bangladaises du royaume. Or celles-ci apparaissent comme beaucoup moins atteintes que le reste de la population. Donc, ‘’Les ablutions pourraient avoir réduit le risque de la Covid-19 au sein de la communauté musulmane.’’ conclut Trevor Philpps.

Image by Steve Bidmead from Pixabay

Alors que les différentes communautés scientifiques se déchirent sur l’efficacité de tel ou tel médicament, sur la validité des essais cliniques et des études publiées. Alors que les milieux politiques s’affrontent sur les mesures de protection à adopter et les conséquences du choix du confinement absolu. A l’heure où les laboratoires se livrent à une guerre sans merci pour être les premiers à découvrir LE vaccin, il est intéressant de se demander si de simples gestes religieux pourraient être en mesure de contribuer au salut de l’humanité !

Abdul Jallil Asmar

Lire aussi

EN ARMENIE LES JEUNES SE PREPARENT A LA GUERRE

Une école militaire patriotique appelée POGA a récemment ouvert ses portes en Arménie. Elle se fonde sur le nationalisme radical et la propagande anti-turque.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code