ISLAM EN FRANCE : ARRÊTEZ CE BAZAR !

Mohamed Moussaoui contre Chams Eddine Hafiz

Par Jean-Michel Brun

Individuellement, ce sont de braves gens, qui souhaiteraient que l’islam soit en France respecté comme les autres religions, que l’on cesse de se servir des musulmans comme boucs émissaires pour de simples raisons électorales, qu’on cesse de les empêcher de pratiquer tranquillement leur culte en fermant leurs mosquées, leurs écoles, ou en bloquant les comptes de celles-ci, pour des raisons cousues de fil blanc.

Mais dès qu’ils sont ensemble, face à face, ils se conduisent comme des enfants se disputant leurs sacs de billes. Les victimes : les musulmans eux même : encore et encore.

Eux, ce sont les responsables des organisations musulmanes.

Cette semaine encore, ils ont offert le triste spectacle de leurs dissensions infantiles.

Tout a commencé avec les cérémonies du 11 novembre, auxquelles le Recteur de la Grande Mosquée de Paris affirme ne pas avoir été invité. Il est vrai que la Grande Mosquée de Paris fut construite en hommage aux soldats maghrébins morts pour la France. Son absence fait effectivement tache.

D’un autre côté, l’Elysée a invité les représentants officiels des divers cultes, et celui-ci ne reconnaît que celui qu’il a adoubé, le CFCM. Mohammed Moussaoui fut donc invité, pas Hafiz Chems Eddine. Ce qui prouve d’ailleurs, que ses déclarations favorables au gouvernement dans sa politique vis à vis de l’Islam, ont été bien peu récompensées.

S’en est immédiatement suivie une échange de lettres peu amènes entre les deux organisations, sous le regard consterné de la communauté musulmane.

Réponse du berger à la bergère, le « Collectif », qui avait fait sécession du CFCM au mois de mars annonce, ce 17 novembre, la création du Conseil National de Imams.

Aussitôt, le CFCM réplique en dénonçant cette initiative et convoque, pour le 12 décembre, un congrès constitutif de son propre conseil des imams.

Quel bazar !

Et pendant ce temps, le gouvernement profite de la zizanie pour fermer les comptes bancaires des associations musulmanes de la région de Lyon sous prétexte… qu’elle reçoivent de de la monnaie des fidèles lors des joumaa (donc financent le terrorisme… ben voyons…).

Quand va-t-on interdire la quête dans les églises ?

J’ai rencontré personnellement tous les responsables de l’Islam en France, y compris les laïcs comme Ghaleb Bencheikh, le président de la FIF, (sauf Hafiz Chams Eddine dont les services n’ont pas encore donné suite à ma demande). Ce sont tous des gens intelligents, cultivés, humanistes.

Ne serait-il pas tant qu’ils arrêtent de se chamailler pour construire enfin un bel Islam français, suffisamment fort pour que l’islamophobie soit enfin éradiquée de ce pays, et suffisamment crédible pour que notre jeunesse s’y reconnaisse ?

Voir aussi : https://musulmansenfrance.fr/bazar-a-islamville/

Lire aussi

LE PAVILLON DE L’AZERBAÏDJAN A L’EXPO DE DUBAI

L’Expo 2020, qui a gardé ce titre bien qu’elle ait un an de retard en …