LA JEUNESSE, UNE PRIORITÉ POUR L’OUZBÉKISTAN

La République Ouzbékistan, pays le plus peuplé d’Asie centrale, est à plus de 60% composée de jeunes.

Dans ce contexte, la jeunesse est aujourd’hui considérée comme une priorité pour le gouvernement ousbek, notamment dans le domaine de l’éducation et de l’emploi.

Une loi sur la politique de la jeunesse a été adoptée en septembre 2016 par lauqlle l’État a pris une série de mesures destinées à encourager la participation des jeunes à la culture, l’art, l’éducation physique et au sport, à favoriser la formation dans le domaine des technologies de l’information, et à promouvoir de la lecture. auprès des plus jeunes

Une attention particulière est accordée à l’emploi des jeunes, et notamment celui des femmes.

Depuis 2017, de nouvelles opportunités ont commencé à s’ouvrir aux jeunes ouzbeks, en particulier dans les “makhallas” (quartiers) du pays, où les jeunes chômeurs de longue durée n’avaient pas accès à la formation et au perfectionnement.

À l’initiative du Président, de la République, un nouveau système d’aide à l’emploi pour les jeunes a été créé en Ouzbékistan : le «Carnet de Jeunesse». Environ 650 000 jeunes chômeurs âgés de 18 à 30 ans, qui avaient besoin d’une protection sociale, d’un soutien économique et psychologique, ont été inclus dans ce «Carnet de Jeunesse» auquel des fonds importants ont été affectés. À partir de 2020, un nouveau système de microcrédit pour les jeunes entrepreneurs a été mis en place afin de les aider à créer leur entreprise. Une procédure de soutien de l’état à la formation professionnelle et entrepreneuriale des jeunes a été créée à l’issue de laquelle chaque diplômé se voit rembourser par l’état 70% du coût des études dans les établissements d’enseignement privés.

Le fond « El yurt umidi » (Espoir du pays), créé en septembre 2018, accorde des subventions à des jeunes talentueux, désireux de poursuivre des études scientifiques dans les établissements d’enseignement étranger au niveaux baccalauréat, master et doctorat. À ce jour, le nombre de jeunes bénéficiaires de ce fond a été multiplié par cinq.

De petites zones industrielles ont été créées dans les régions sur la base de l’expérience acquise dans les zones franches. Ces zones industrielles abriteront des projets d’affaires initiés par des jeunes. Un fonds spécial sera créé au sein du ministère de l’investissement et du commerce extérieur pour financer les idées et projets novateurs des jeunes, pour lequel de 100 millions de dollars seront alloués.

L’éducation de la jeune génération, la création de toutes les conditions nécessaires pour l’auto-développement, l’implication dans la culture, l’art, l’éducation physique et du sport, la formation des medias et l’information, la formation des compétences entrepreneuriales restent par conséquent parmi les principales priorités de la politique jeunesse en Ouzbékistan.

Lire aussi

Champ de mines au Haut-Karabakh

DEPUIS 2 ANS, L’ARMÉNIE FAIT SEMBLANT DE S’INTÉRESSER À LA PAIX

Anastasia Lavrina, analyste politique, journaliste Au cours des derniers mois, la situation dans la région …