IQUIOUSSEN ATTAQUE DARMANIN EN DIFFAMATION

L’imam Iquioussen attaque le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin pour diffamation.

Le ministre de l’intérieur avait lancé un mandat d’arrêt européen contre Hassen Iquioussen après son départ en Belgique, consécutif à l’arrêt d’expulsion prononcé contre lui. Cette expulsion avait été définitivement validée par le Conseil d’État le 31 août.

Le départ en Belgique de l’imam avait été interprétée par le ministre de l’intérieur comme une « respecté purement et simplement la loi française en quittant l’Hexagone pour la Wallonie ». Arrêté le 30 septembre en Belgique francophone, a toutefois remporté une première manche avec le refus du tribunal de Tournai de la remettre à la France. « Ni le droit, ni les autorités de poursuite ne peuvent être instrumentalisés à des fins politiques, il fallait peut-être la Belgique pour le rappeler », se réjouissait alors sur Twitter son avocate, Me Lucie Simon. L parquet de Tournai a toutefois annoncé avoir interjeté appel. En attendant, Hassen Iquouissen a obtenu sa libération de prison.

Continuant à poursuivre Iquioussen de sa vindicte, Gérald Darmanin le présentait, sur BFMTV, comme « un délinquant, un fuyard et un séparatiste ». Les avocats de l’imam ont décidé de poursuivre le ministre pour ces propos qu’ils jugent diffamatoires à l’égard de leur client.

En main-tenant son acharnement contre Iquioussen, Darmanin prend le risque d’un désaveu cinglant. Il compte néanmoins sur le soutien indefectible du locataire de l’Élysée.

Lire aussi

GÉRALD DARMANIN DE NOUVEAU TACLÉ PAR LA JUSTICE BELGE ET L’IMAM IQUIOUSSEN

La cour d’appel de Mons a confirmé le 15 novembre le refus de la justice …