FOULARD : L’EXTRÊME DROITE VEUT INTERDIRE UNE VIEILLE TRADITION FRANÇAISE

« La tradition française, quand on est étranger et qu’on devient Français, c’est : « A Rome, tu fais comme les Romains ! » »   avait lancé Eric Zemmour à Tariq Ramadan au cours l’émission de Laurent Ruquier « On n’est pas couché » dont il était l’un des chroniqueurs. Il poursuivait « Ça veut dire que tu t’habilles comme les Romains. Ça veut dire que tu t’assimiles à la civilisation française ».

Tout en remarquant qu’Eric Zemmour voit dans les Français de confession musulmane d’éternels étrangers, alors que la plupart des musulmans français sont nés en France et sont aussi Français que lui, le fils d’immigré, c’est la notion de « s’habiller comme les Français » qui est étonnante de la part d’un défenseur de la tradition française.

Le port du voile est en France une tradition millénaire qui se retrouve dans nos magnifiques costumes folkloriques, lesquels doivent, par ailleurs, tirer des larmes de bonheur nostalgique au chevalier de « La Reconquête ».

Chaque région a le sien, mais toutes en ont un. La seule différence est peut-être l’appellation qu’on lui donne : « coiffe » pour les costumes de nos régions, et « voile » pour la vêture des musulmans, même si l’un et l’autre sont identiques. La sémantique n’est jamais innocente, comme le rappelait Ghaleb Bencheikh dans notre journal.

Un journal allemand s’amuse de la contradiction des nationalistes français

D’ailleurs, cette position, qui tente de s’appuyer sur une sorte d’équivalence entre le port du foulard et l’islamisme radical, mais qui cherche en réalité à imposer l’invisibilité aux musulmans sans oser le dire, rend bien inconfortable l’argumentation des prosélytes de la croisade anti-musulmans. Marine le Pen en fait les frais lors de sa rencontre avec une musulmane de 70 ans.

Toujours est-il que la diversité des costumes traditionnels français est à l’image de la diversité de la nation française, et on peut mettre au défi quiconque de définir exactement ce que que serait un vêtement « Français ».

Lire aussi

Champ de mines au Haut-Karabakh

DEPUIS 2 ANS, L’ARMÉNIE FAIT SEMBLANT DE S’INTÉRESSER À LA PAIX

Anastasia Lavrina, analyste politique, journaliste Au cours des derniers mois, la situation dans la région …