UN TREMBLEMENT DE TERRE DÉVASTATEUR EN TURQUIE ET EN SYRIE

Photo Trend News Agency - Azerbaijan

À l’aube, lundi 6 février, un tremblement de terre de magnitude 7,8 a frappé le sud-est de la Turquie. Les secousses ont causé d’importants dégâts et fait au moins 8 700 morts en Turquie et en Syrie, selon les bilans provisoires des autorités. Un appel à l’aide internationale a été lancé.

Des dégâts ont été signalés dans plusieurs provinces turques, et des équipes de secours ont été envoyées de tout le pays.Au moins 130 bâtiments se sont effondrés dans la province de Malatya, a déclaré le gouverneur Hulusi Sahin. Les autorités de cette province ont récupéré trois corps et une centaine de personnes ont été hospitalisées, a-t-il ajouté.

Selon l’Autorité de gestion des catastrophes et des urgences du ministère de l’Intérieur de Turquie (AFAD), le séisme a été centré dans le district de Pazarcık de la province de Kahramanmaras et a frappé à 04h17 heure locale (0117 GMT) à une profondeur d’environ 7 kilomètres.Plusieurs bâtiments se sont effondrés dans les provinces voisines de Malatya et Diyarbakır.

Les secouristes et les habitants ont cherché des survivants sous les décombres de leurs maisons dans plusieurs villes, en s’efforçant de trouver des enchevêtrements de métal et des morceaux de béton.

Dans le même temps, le bilan des victimes dans les zones contrôlées par le gouvernement syrien s’est alourdi à 237 morts et plus de 630 blessés, selon les médias d’État syriens. Au moins 47 personnes ont été tuées dans les zones tenues par les rebelles.

Le président français Emmanuel Macron a écrit sur Twitter : « Des images terribles nous viennent de Turquie et de Syrie après un tremblement de terre d’une force inédite. La France se tient prête à apporter une aide d’urgence aux populations sur place. Nos pensées vont aux familles endeuillées ».

Le conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, Jake Sullivan, a assuré avoir dit aux responsables turcs que les États-Unis étaient prêts à fournir une assistance pour aider aux opérations de sauvetage après le séisme. Dans un tweet, M. Sullivan a déclaré que les États-Unis étaient « profondément préoccupés par le tremblement de terre destructeur d’aujourd’hui » en Turquie et en Syrie.« J’ai été en contact avec des responsables turcs pour leur dire que nous sommes prêts à fournir toute l’aide nécessaire. Nous continuerons à suivre de près la situation en coordination avec la Turquie », a écrit M. Sullivan.

D’autres pays ont exprimé leur solidarité :« L’Ukraine se tient prête à envoyer un grand nombre de secouristes en Turquie pour aider à faire face à la crise. Nous travaillons étroitement avec la partie turque pour coordonner leur déploiement », a déclaré sur Twitter le chef de la diplomatie ukrainienne, Dmytro Kouleba.

Le président russe Vladimir Poutine a présenté lundi ses condoléances aux dirigeants turc et syrien et assuré que Moscou était prêt à apporter son aide après le séisme ayant fait des centaines de morts en Syrie et en Turquie.Selon un communiqué publié par le Kremlin, Vladimir Poutine a présenté au dirigeant turc Recep Tayyip Erdogan ses « sincères condoléances » et a assuré que la Russie se tenait prête à « apporter l’aide nécessaire ». Dans un autre communiqué, adressé à Bachar al-Assad, il a exprimé sa « tristesse » et proposé « toute l’assistance nécessaire » de Moscou après cette catastrophe.

Israël a annoncé lundi avoir offert son aide à Ankara à la suite du séisme meurtrier ayant frappé la Turquie et la Syrie.« A la demande du gouvernement turc, j’ai ordonné à toutes les autorités de se préparer immédiatement à fournir une assistance médicale et des secours », a déclaré le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu dans un communiqué.

Le tremblement de terre est survenu alors que le Moyen-Orient subit une tempête de neige qui devrait se poursuivre jusqu’à jeudi.

La Turquie est située au sommet d’importantes lignes de faille et est fréquemment secouée par des tremblements de terre.

Quelque 17 000 personnes ont été tuées lors des puissants tremblements de terre qui ont frappé le nord-ouest de la Turquie en 1999.

Lire aussi

INCENDIE DE LA SYNAGOGUE DE ROUEN, OU COMMENT INSTRUMENTALISER L’IGNOMINIE

Vendredi 17 mai 2024, dans la matinée. Un homme, armée d’un couteau, commence à mettre …