TAPIE, MACRON, ET LES AUTRES….

Bernard Tapie s’en est allé. Les hommes politiques lui rendent hommage. Il est bien temps, lui qui n’a cessé d’être vilipendé par la bourgeoisie moraliste. Lui, le fils du peuple devenu prince. Insupportable pour ceux qui naquirent une cuillère d’argent entre les lèvres. Exemple de cette France qui ne sait reconnaître ses talents. Tapie s’était toujours opposé aux racistes et aux xénophobes. On se souvient qu’il fut le premier à oser affronter Jean-marie Le Pen en tête à tête. A quel radieux avenir pouvait prétendre cet homme à qui tout réussissait au pays de Jobs et de Musk ? Mais voilà, il fut un époux fidèle, un amoureux de son pays qu’il refusa de quitter malgré les sirènes qui chantaient à ses oreilles. pas dans l’air du temps…

“Après son indépendance en 1962, l’Algérie s’est construite une rente mémorielle, entretenue par le système politico-militaire”. “Une histoire officielle totalement réécrite… qui ne s’appuie pas sur des vérités”, mais sur “un discours qui repose sur une haine de la France”

Qui a dit cela ? Eric Zemmour ? Robert Ménard ? Non. Emmanuel Macron devant de jeunes descendants de protagonistes de la guerre d’Algérie, rapporte le monde.

Bien sûr, ce fut une colonisation si douce, civilisatrice, suivie de quelques échauffourées, maîtrisées par une opération de police calme et mesurée…

Tiens, limitons les visas délivrés aux maghrébins, ça leur apprendra à faire preuve d’autant d’ingratitude.

Pauvre France…

Lire aussi

DIEU

Par Ibrahim Mouhamad Chaque être humain éprouve en lui, un moment ou un autre de …