RIEN NE VA PLUS ENTRE LA FRANCE ET L’ALGÉRIE

Après avoir pris la décision, moins de 24h après l’intervention télévisée anti-immigration d’Eric Zemmour, de limiter les visas accordés aux ressortissants maghrébins, un nouveau pas est franchi dans la dérive nationaliste du gouvernement français.

Selon le quotidien Le Monde, Emmanuel Macron aurait déclaré à de jeunes descendants de protagonistes de la guerre d’Algérie qu’après son indépendance en 1962, l’Algérie s’est construite sur “une rente mémorielle”, entretenue par “le système politico-militaire”. Il s”agit, selon le Président français, d’“une histoire officielle totalement réécrite” par Alger qui “ne s’appuie pas sur des vérités” mais sur “un discours qui repose sur une haine de la France”. Ces propos n’ont pas été démentis par le chef de l’Etat.

Emmanuel Macron aurait ensuite ironisé sur la façon dont l’Algérie présente, selon lui, les Français comme “les seuls colonisateurs”, “oubliant la domination ottomane entre le XVIe et XVIIIe siècles.”

Rappelons que, déjà, en 2005, le Parlement Français avait adopté une loi, abrogée depuis, sur “le rôle positif de la colonisation”.

En représailles à ce discours, les autorités algériennes ont rappelé leur ambassadeur à Paris et fermé leur espace aérien aux avions de combat français.

A quelques jours de l’anniversaire de la fin de la guerre d’Algérie, l’attitude du président français passe mal en Algérie, dont la présidence rappelle qu’une fois de plus, la France “a l’incorrigible défaut de tendre vers la promotion d’une version apologétique du colonialisme.”

On ne peut s’empêcher d’opérer un rapprochement entre, d’une part, une campagne électorale qui se radicalise vers une surenchère de propos nationalistes et xénophobes, et d’autre part la choix de l’Etat français de stigmatiser ses citoyens musulmans et de cibler ses critiques sur les pays dits “musulmans” : Maghreb, Turquie, Azerbaïdjan. Une position qui risque de peser lourd sur le rôle de la France au plan international.

Lire aussi

LA SCIENCE TÉMOIGNE DE LA PROPHÉTIE DE MOHAMMAD

Par Abdelilah BENMESBAH – Université Ibn Tofail – Maroc Les contre coups entre les calomnies …