MOURIR À GANDJA : QUAND L’ARMÉNIE VISAIT LES CIVILS

Dans la nuit du 16 au 17 octobre 2020,en pleine trêve, l’armée arménienne lance des roquettes sur un quartier résidentiel de la ville azerbaïdjanaise de Gandja, faisant plusieurs dizaines de victimes civiles, dont des enfants. Trois jeunes filles rescapées de 18 ans ont décidé de s’engager pour faire connaître ces exactions que le monde veut ignorer. L’une d’elle témoigne.

Lire aussi

ARMÉNIE-AZERBAïDJAN : CEUX QUI CRIENT LE PLUS FORT NE SONT PAS FORCÉMENT CEUX QUI ONT RAISON

Suite à leur défaite en 2020 dans leur perspective d’annexer définitivement le Haut-Karabakh, et à …