LÉGISLATIVES : LE PS REJOINT LA NOUVELLE UNION POPULAIRE ÉCOLOGIQUE ET SOCIALE

Le Parti Socialiste a approuvé, jeudi 5 mai, l’accord avec la France Insoumise, Europe Écologie Les Verts et le Parti Communiste par 62,31% des suffrages.

Le débat s’annonçait tendu au sein du Parti Socialiste, qui a finalement approuvé, jeudi 5 mai, l’accord avec la France Insoumise, Europe Écologie Les Verts et le Parti Communiste par 62,31% des suffrages. Le PS rejoint ainsi la Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale, qui vise à enlever la majorité absolue à La République En Marche, récemment rebaptisé « Renaissance ».

A l’instar des partis de gauche, les formations de la majorité : Renaissance, le MoDem de François Bayrou et le nouveau parti « Horizons », d’Edouard Philippe, se sont elles mêmes regroupées dans une confédération baptisée « Ensemble » en vue des législatives.

L’annonce de l’accord a suscité des réactions diverses au sein des partis de gauche.

La France Insoumise a qualifié le moment d' »historique ». « En validant l’accord, le Parti socialiste tourne définitivement la page du quinquennat Hollande et renoue enfin avec le socialisme » a tweeté, l’eurodéputée LFI Manon Aubry.

Fabien Roussel, ancien candidat PC aux présidentielles , lui, parlé de moment « important ».

Quant au Parti Socialiste, les réactions sont, pour le moins, diverses : Si Stéphane Troussel le président socialiste de la Seine-Saint-Denis, a salué un « choix d’avenir et d’espoir pour toutes celles et tous ceux qui portent nos valeurs », Jean-Christophe Cambadélis, secrétaire général du PS, estime qu’Olivier Faure « a donné les clés du camion » à Jean-Luc Mélenchon. L’ancien premier ministre Bernard Cazeneuve a, de son côté, rendu sa carte du PS.

Lire aussi

LA MAUVAISE CROISADE

Par Jean-Michel Brun S’il est une « mauvaise » croisade, dans la mesure où une croisade peut …