LA NÉCESSAIRE NORMALISATION DES RELATIONS AZERBAÏDJAN-ARMÉNIE

Il n’y a pas d’autre choix. Après la libération du Karabakh, presque entièrement détruit par 30 ans d’occupation, l’heure et à la réconciliation et à l’établissement d’une paix durable. L’équilibre de la région, si cruciale, notamment sur le plan de l’approvisionnement en énergie, en dépend. Helas, depuis 30 ans, les efforts en ce sens menés par l’Azerbaïdjan se sont heurtés à la volonté expansionniste de l’Arménie. Ce refus de la discussion a mené à la guerre de 2020. Aujourd’hui, même si tous les problèmes ne sont pas résolus, loin de là, la voie est ouverte pour une nouvelle ère de paix et de coopération bilatérale.

Une interview de Leyla Abdullayeva, porte-parole du Ministère Azerbaïdjanais des Affaires étrangères.

Lire aussi

Champ de mines au Haut-Karabakh

DEPUIS 2 ANS, L’ARMÉNIE FAIT SEMBLANT DE S’INTÉRESSER À LA PAIX

Anastasia Lavrina, analyste politique, journaliste Au cours des derniers mois, la situation dans la région …