GÉRALD DARMANIN DE NOUVEAU TACLÉ PAR LA JUSTICE BELGE ET L’IMAM IQUIOUSSEN

La cour d’appel de Mons a confirmé le 15 novembre le refus de la justice belge d’expulser Hassan Iquioussen vers la France comme le demandait Gérald Darmanin.

Pour la justice belge, en se rendant en Belgique, l’imam marocain avait purement et simplement satisfait à son obligation de quitter le territoire français, et par conséquent, le mandat d’arrêt européen prononcé à son encore n’a aucun fondement juridique.

Peu après cette décision, Iquioussen a donné une interview dans Le Parisien dans laquelle il ironise sur le ministre de l’intérieur :« Peut-être que Gérald Darmanin avait besoin d’un marchepied. Il a voulu faire de moi un exemple pour doubler ses mentors de droite, voire l’extrême droite », a-t-il affirmé. L’imam a également rappelé une discussion qu’il a eue en 2014 avec le ministre de l’Intérieur, qui lui aurait dit : . « Si tout le monde était comme vous, on n’aurait pas de problème avec certains musulmans« .

Les anciens propos de l’Imam, dont il s’est d’ailleurs excusé par la suite, n’ayant suscité aucune réaction pendant des années, un fort soupçon pèse en effet sur le ministre de l’intérieur d’avoir voulu faire un coup d’éclat et d’avoir été frustré de ne pas avoir pu le mettre à exécution. Par ailleurs, les révélations publiées par Mediapart sur une transaction financière qui se serait mal passée entre Hassan Iquioussen et l’oncle de Gérald Darmanin posent également la question d’une motivation personnelle de son harcèlement envers l’imam.

Affaire à suivre…

Lire aussi

PRÉSENCE OUZBÉKE EN FRANCE : ÉCHOS D’UNE RELATION ANCESTRALE APPELÉE À SE RENFORCER

Par Karim IfrakDocteur de l’École Pratique des Hautes Études (E.P.H.E).Karim IFRAK est islamologue et codicologue, …