ABDEL KADER AU MUCEM À MARSEILLE

Le MUCEM de Marseille abrite jusqu’au 22 août une très belle exposition sur l’Emir Abdel Kader.

Artisan de la résistance à la conquête française, fondateur du premier État algérien, précurseur du droit des prisonniers en temps de guerre, homme de paix entre l’Europe et l’Islam, mystique soufi entre tradition et modernité, Abdel Kader a inspiré Victor Hugo qui l’appela « l’émir pensif, féroce et doux », Arthur Rimbaud qui le surnomma « le petit-fils de Jugurtha », ou encore Gustave Flaubert qui indiquait qu’« “émir” ne se dit qu’en parlant d’Abd el-Kader ».

Cet « ennemi de la France » y fut tellement respecté, y compris par son propre geôlier qui devient son biographe, qu’il fut décoré de la Légion d’Honneur.

L’exposition réunit près de 250 œuvres et documents issus de collections publiques et privées françaises et méditerranéennes, dont les Archives nationales d’outre-mer, la Bibliothèque nationale de France, les Archives nationales, le château de Versailles, le musée de l’Armée, le musée d’Orsay, le musée du Louvre, la chambre de commerce et d’industrie Aix-Marseille, La Piscine de Roubaix…

Ne manquez pas non plus de vous procurer le très beau catalogue qui rassemble les magnifiques pièces exposées au MUCEM.

Lire aussi

LE FAIT RELIGIEUX DANS L’ENSEIGNEMENT PUBLIC

Le dimanche 12 juin 2022, La Fraternité d’Abraham organisait, à la Mosquée de Paris, un débat sur le thème « Le fait religieux dans l’enseignement public ».