ACADÉMIE EUROPÉENNE DES CULTURES ET DES SAVOIRS ISLAMIQUES

La culture s’enrichit des différences. Ainsi, l’Europe a bénéficié des savoirs venus du monde arabo-musulman, qui lui a non seulement transmis les sciences qu’il récolta aux quatre coins du monde, mais lui a offert aussi ses propres innovations, notamment en matière d’architecture, de médecine, de mathématique, d’astronomie. Les poètes et écrivains arabes ont, depuis la renaissance, inspiré notre propre littérature, les arabesques calligraphiques ont nourri notre art contemporain, les tonalités orientales ont épicé notre musique. Aujourd’hui encore, les univers culturels occidentaux et orientaux partagent leurs savoirs-faire et leurs imaginaires. Helas, une frange minoritaire, mais agissante, voudrait imposer sur la France une dictature intellectuelle basée sur une conception de la culture étriquée, rabougrie, renfermée sur elle-même, en s’inventant des racines qui n’ont jamais existé et en refusant obstinément de reconnaître ces lumières venues de l’orient, cette “Nour ala nour”, “Lumière sur lumière” que nous enseigne le Coran.

Abattre ces murailles insensées, renouer avec ces échanges féconds dont François Coppée, Rabelais, Victor Hugo, Goethe furent, en Europe, les témoins, les acteurs et les transmetteurs, telles sont les missions de l’Académie Européenne des Cultures et des Savoirs Islamiques, fondée à l’initiative de Karim Ifrak et d’un aréopage de personnalités de toutes cultures, de toutes confessions, de toutes convictions.

Un grand mouvement d’initiatives convergentes apparaît en Europe pour rapprocher deux cultures qui n’auraient jamais dû être séparées, et c’est une excellente nouvelle. Bientôt des conférences, colloques, concerts, expositions, traductions de livres feront grandir notre histoire commune. l’AECSI prévoit également la publication d’une revue. Nous l’attendons avec impatience.

Lire aussi

Mohammad Al-Issa

MOHAMMAD AL-ISSA RÉPOND À EMMANUEL MACRON

Après le discours d’Emmanuel Macron sur le séparatisme et l’islam politique, Mohammad Al-Issa, secrétaire général …

Un commentaire

  1. Bonjour,
    Très beau projet concernant l’AECSI ! En effet, il est vrai que le Savoir n’est pas unilatéral qu’il n’émane pas que d’une partie du monde. Il est important que cela se diffuse, que l’apport arabo-musulman soit connu et reconnu par tous. Il l’est, de surcroît, pour nous (issus de cette culture). Cette connaissance nous valoriserait à nos yeux et aux de tous. Je l’ai constaté auprès de mes élèves. Leurs yeux pétillaient, en astronomie, en découvrant le nom des étoiles : Saïph, Altaïr…, en maths… une approche vers la réussite scolaire…
    J’aurais aimé en bénéficier quand j’avais leur âge !
    Longue vie à l’académie et bon courage à tous dans cette entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code